19/21 rue des Fossés Saint-Jacques
75005 PARIS (place de l’Estrapade)
À 20 m du Panthéon... Tél. : 01 43 36 34 37
Du lundi au samedi, 11-13h 14h-19h
(horaires souvent dilatés...)
Métros : Luxembourg, Cardinal Lemoine, Place Monge – Bus , 21, 27, 82, 84, 89
  •  
La Librairie, c'est aussi

Poèmes d’Álvaro de Campos

Poèmes d’Álvaro de Campos, par Fernando Pessoa
Auteur : Fernando Pessoa
Traduction : Patrick Quillier
Editeur : Christian Bourgois
Nombre de pages : 380
Date de parution : 2001
Langue : Français
Prix : 23,20 €
ISBN : 978-2267016036
Disponibilité : En stock En stock

Nouvelle édition, nouvelle traduction intégrale, une sélection de l’œuvre (poésie et prose) de Pessoa, écrite sous le nom d’Alvaro de Campos, notamment la célèbre Ode maritime, mais aussi Bureau de Tabac. « Du décadentisme de ses débuts supposés aux poèmes désenchantés mais pas moins acides et humoristiques de ses dernières années, en passant par les fulgurations de ses grandes machines futuristes et sensationnistes, on trouvera dans ce volume le plus grand nombre possible des poèmes de Campos disponibles à ce jour. »

« Poésie en lutte profonde avec "la poésie" comme mensonge sublimé de l'expérience humaine, acceptation de la prose et surtout du "prosaïsme" comme plus poétique que ladite "poésie", les poèmes de Campos représentent ce qu'il y a de plus moderne et de plus créateur dans l' l'oeuvre de Pessoa. Sa poésie est la seule qui porte la marque indéniable du génie. Toujours vivant, devenant à son tour le Walt Whitman des autres, il semble être aussi le Pessoa le plus aimé, celui dans lequel le plus grand nombre de lecteurs reconnaissent, comme dans un miroir grossissant mais fidèle, l'insurmontable difficulté d'exister."

"Dans son nécessaire de voyageur fictif, taraudé d'ennui et aboulique, il y a Wilde, Laforgue, Whitman, Schopenhauer. Mais il est fondamentalement la conscience de la défaite, le refus de la moindre illusion, un ironique désespoir. La figure d'Alvaro de Campos, pour un lecteur d'aujourd'hui, est d'une certaine façon un paradigme. Campos est le vingtième siècle. Ses angoisses, ses névroses, son cynisme, sa disponibilité pour la contradiction, le fait qu'il soit essentiellement un perdant, son regard halluciné et métaphysique sont ses insignes. Et, vus à l'envers, sa grandeur. » (Quatrième de couverture)

Alvaro de Campos est né en 1890, en Algarve. Ingénieur en mécanique d’ascendance juive. Chantre du modernisme, mais auteur tourmenté. « Il voyage en Orient et ramène certainement l’inspiration de son Opium à bord. Il est partisan d’une esthétique non aristotélicienne qu’il voit incarnée par trois poètes : Walt Whitman, Alberto Caeiro et, …lui-même. Il utilise un monocle et s’est forgé une solide réputation d’homme irascible et impassible. Aime les falsifications et ses masques sont autant de contradictions. Auteur, entre autres, du très célèbre Bureau de Tabac "qui ouvre l’ère de l’absurde, de l’humour triste, d’un existentialisme penché sur son narcissique miroir où il pressent le plissement des premières rides" (Armand Guibert) et du sulfureux Ultimatum. » (extrait du site des éditions José Corti)

Il fait ses études à Durban (Afrique du Sud) jusqu'en 1905, année où il revient au Portugal. Il s'installe à Lisbonne, où il vivra jusqu'à sa mort, chez des parents ou dans des chambres en location. Il travaille comme correspondant commercial de diverses firmes, dans le quartier de la Baixa, près du Tage. Il fréquente les cercles littéraires d'avant-garde, évoluant vers un anticonformisme de plus en plus radical. La plus grande partie de son œuvre ne fut pas écrite sous son nom, mais sous divers hétéronymes dotés chacun d'une personnalité et d'une véritable biographie, écrivant pour certains directement en anglais ou même en français. Pessoa publia peu pendant son existence, et presque uniquement dans des revues comme Orpheu et Portugal Futurista. Lorsqu’il meurt, à quarante-sept ans, on retrouva chez lui une malle contenant 27 543 manuscrits, signés par plus de soixante-douze auteurs. Ce n'est qu'à partir de 1943 que son œuvre commença à être publiée en volumes, avec un retentissement considérable. Fernando Pessoa est désormais considéré comme le grand écrivain portugais du XXe siècle, et l'un des plus importants de toute la littérature mondiale.

Photographie: © D.R.

Conditions générales de vente, frais d'envoi et délais - Crédits
Librairie Portugaise - 19/21 rue des Fossés Saint-Jacques, Place de l’Estrapade, 75005 Paris
Tous les livres en portugais et en français sur le Portugal, le Brésil, l'Angola, le Cap Vert, la Guinée-Bissau,
le Mozambique, São Tomé & Principe et l'Histoire des Découvertes - librairie.portugaise@wanadoo.fr